Présentation

Sommet de terminologie de l´AET

Donostia / San Sebastián, 22-23 novembre 2018

Le Sommet de Terminologie se tient tous les deux ans, dans un siège différent. Cet événement rassemble des organisations et institutions actives dans le domaine de la terminologie, dans le but de consolider une plate-forme pour la terminologie et le multilinguisme.

La dernière édition du Sommet s’est tenue au Luxembourg, au Parlement européen les 14–15 novembre 2016. L’Association européenne de terminologie (AET) l’a organisée en collaboration avec TermCoord. La conférence a rassemblé les principales institutions et réseaux européens travaillant dans le domaine de la terminologie autour d´un axe central de réflexion : « visions et révisions », c’est à dire regarder vers l’avenir ainsi que vers le passé du travail terminologique.

Afin de promouvoir le travail terminologique multilingue et de favoriser la diffusion internationale de la langue basque, l’UZEI a toujours été un participant très actif dans l’organisation de ces Sommets et y a joué un rôle important par la suite aussi, que ce soit  à force d’assurer la présidence de diverses séances ou bien en tant que contributeur aux travaux.

Thème du Sommet de 2018

Le thème du Sommet de terminologie de l’AET de cette année est « 3M4Q : Making, Managing, Measuring Terminology. In the pursuit of Quality ». (Terminologie: en faire, la gérer, l’évaluer. À la recherche de la qualité)

Dans le travail terminologique, comme dans toute autre activité professionnelle, il est primordial d’assurer la qualité et le succès du travail accompli, ainsi que de mesurer le degré de succès des résultats obtenus.

Quelles sont les bases, les procédures et les ressources qui peuvent être utilisées pour assurer la qualité des produits et des services offerts en terminologie?

Quelle est la méthode la plus efficace et adaptée pour que les utilisateurs de la terminologie prennent conscience de son importance?

¿Quels nouveaux scénarios devrons-nous affronter avec l’avènement des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, et quelles sont les contributions possibles de ces technologies et réseaux? ¿Comment mesurer le succès des termes?

Afin de répondre à ces questions, six séances seront organisées au cours desquelles des conférenciers présenteront leurs contributions. A la fin de chaque session, il y aura un temps de discussion.

 

SESSION 1 : LA PLANIFICATION DU TRAVAIL TERMINOLOGIQUE

Quelles sont les étapes qui mènent de la création informelle à la planification formelle de la terminologie? Dans cette session, nous analyserons les besoins des différentes langues (dont certaines minoritaires) et les ressources mises à leur disposition.

  • Quel peut être l’effet de la normalisation sur la qualité et le succès de la terminologie ?
  • Comment établir les critères nécessaires à assurer la qualité de la terminologie dans le processus de normalisation ?
  • Importance et rôle des acteurs impliqués dans les processus de normalisation dans la planification linguistique.
  • Évolution de la terminologie dans la planification linguistique   : exemples de pratiques pionnières aujourd’hui très répandues.
  • Un regard vers le futur. ? Les nouveaux enjeux : normalisation et nouvelles technologies, normalisation et usage…

 

SESSION 2 : LA MÉTHODOLOGIE DU TRAVAIL TERMINOLOGIQUE

Quel est le point de départ pour le terminologue ? L’objectif de cette session est d’analyser le processus de création terminologique et d’identifier la façon d’améliorer la qualité des méthodes de travail.

  • Comment garantir la qualité dans la création de dictionnaires terminologiques ?
  • Comment garantir la qualité dans la création terminologique (normes, procédures, corpus, outils, etc.) ?
  • Les réseaux sociaux et la terminologie collaborative peuvent-ils servir de point de départ pour assurer la qualité ?

 

SESSION 3 : LE RÔLE DU TERMINOLOGUE

Les acteurs qui interviennent dans l’élaboration de la terminologie peuvent exercer différents rôles dans le processus de travail terminologique et peuvent avoir différents niveaux de formation. L’objectif de cette session est de répondre aux questions suivantes :

Quel devrait être le rôle du terminologue? Les terminologues devraient-ils prescrire une terminologie ou agir comme facilitateurs ? En quoi devrait consister la collaboration entre terminologues et experts ?

Et dans le même domaine, quelle est l’importance de la formation des professionnels qui élaborent la terminologie ? Et celle des utilisateurs de terminologie (traducteurs et interprètes, écrivains techniques, journalistes, etc.) ?

 

SESSION 4 : LA MÉTHODOLOGIE DU TRAVAIL TERMINOLOGIQUE  II

Comment pourraient les outils conçus pour la gestion terminologique avancée, faciliter la collaboration entre terminologues et experts dans ce domaine?

Les terminologues sont d’accord sur le fait qu’il n’existe pas actuellement une méthodologie efficace établie pour la collaboration entre terminologues et experts. La contribution des outils conçus pour la gestion avancée de la terminologie pourrait être utile dans ce domaine, non seulement pour créer et établir cette méthodologie de collaboration, mais aussi pour garantir la cohérence du travail terminologique.

Les leçons tirées de la création d’outils pour extraire la terminologie des mémoires de traduction pour la traduction automatique,  devraient également être prises en considération dans le cadre du développement d’outils de gestion avancée en terminologie.

 

SESSION 5 : LA DIFFUSION DE LA TERMINOLOGIE

S’il est important que le travail des terminologues parvienneaux utilisateurs, il est tout aussi crucial pour assurer le succès de la terminologie, d´ identifier les agents, les procédures et les facteurs qui peuvent faciliter ce transfert d’information. Un objectif pour lequel la contribution potentielle des nouvelles technologies doit aussi être particulièrement prise en compte.

  • Moyens possibles pour que les utilisateurs de la teminologie prennent conscience de son importance, et que la socialisation de la terminologie gagne en efficacité.
  • Distribution terminologique active et distribution terminologique passive.
  • Comment identifier des acteurs qui pourraient être fondamentaux dans la diffusion et l’implantation de la terminologie d’un domaine spécifique. Comment les influencer.
  • La contribution des réseaux sociaux et des nouvelles technologies.

 

SESSION 6 : VERS LA MESURE DU SUCCÈS DES TERMES

L’utilisation des termes indique dans quelle mesure les propositions terminologiques ont eu du succès. Ce succès peut être le signe de la bonne qualité du terme choisi. Différents moyens possibles pour mesurer l’utilisation des mots seront analysés.

  • Comment mesurer l’utilisation de la terminologie ?
  • Quel est le degré de succès des terminologies proposées dans les processus de normalisation ?
  • La mesure des mots peut-elle aider à améliorer les processus de normalisation ? De quelle manière ?

Lieu

Donostia / San Sebastián, Palais des Congrès de Kursaal

kursaal2

Salles de réunion dans le Kursaal

Organisateurs

Association Européenne de Terminologie (AET)

UZEI, Centre Basque de Terminologie et Lexicographie

Dates importantes

Sommet : 22 et 23 novembre

Assemblée générale de l’AET : 22 novembre

Visite à Tabakalera le soir et dîner : 22 novembre

Remise des Prix internationaux de terminologie : 23 novembre

Evénements associés

Remise des Prix internationaux de Terminologie

Lors du Sommet seront également présentés les Prix internationaux de Terminologie (ITA). Ils récompensent les meilleurs travaux effectués dans le domaine de la recherche terminologique, au niveau du master ou du doctorat. Les prix sont décernés tous les deux ans par l’AET suite au verdict d’un jury international composé d’experts de renom.

Assemblée générale de l’AET

L’Assemblée générale annuelle de l’AET se tiendra conjointement avec le Sommet de terminologie, le 22 novembre, au Palais des Congrès de Kursaal. Les non-membres sont également les bienvenus en tant qu’observateurs. Les copies des documents nécessaires qui n’auront pas été envoyées à l’avance seront disponibles sur place.